Derhy goes to Bollywood

La boutique Derhy à Mumbay

Derhy a ouvert plusieurs magasins en Inde. Une des plus belles boutiques est située en plein coeur de Bollywood à Mumbay  (ex Bombay). Depuis son ouverture, un véritable  défilé de stars fréquente quotidiennement la boutique et chaque  apparition déclenche une véritable hystérie.

La responsable de la boutique de Mumbay nous écrit régulièrement, toute excitée par les visites successives des plus grandes stars Bollywoodienne : Riya Sen , Rima Sen , Tabu, Asin, Fatima Baubu… pour suivre l’actualité des stars de Bollywood le blog Desi Bollywood Actress…et pour le plaisir une vidéo de Riya Sen star de Bollywood  et quelques unes des créatures de rêve de l’autre capitale du cinéma..

 
Derhy goes to Bollywood !

Boutique Derhy à Bollywood

Le blog de Gaelle

Gaelle

Gaelle mannequin globe trotteuse

Gaelle est notre mannequin globe trotteuse. C’est avec elle que l’on fait nos voyages de collection, souvent en Inde parfois ailleurs en Asie. Elle essaye les prototypes, nous donne son avis et participe avec l’équipe de style et des achats au choix de la collection. Elle décrit ses différents jobs sur son blog et notamment les voyages de collection qu’elle effectue pour Derhy.  Vous pouvez jeter un oeil: http://gaelle-s-diary.over-blog.com/, Gaelle nous montre l’envers du décors et la partie inconnue du travail, celle qui se déroule après les croquis des stylistes et avant le travail des acheteurs: les dernières mises au point,  les choix difficiles lorsqu’il faut rejeter le travail de plusieurs mois des stylistes et  le moment  magique où les équipes de style et d’achat se rencontrent pour faire la synthèse et créer  « la collection ». Il s’agit de la dernière étape avant la présentation de la collection, où tout est remis en question !  Gaelle n’est pas qu’une fille sympa  au corps parfait, c’est un peu l’âme des collections Derhy !

 

René Derhy fête ses 40 ans !

Image15René Derhy fête ses 40 ans d’existence !
Née en septembre 1969 la société René Derhy s’installe rapidement dans ses locaux définitifs du 4 rue du Faubourg Poissonnière. D’abord société d’importation de tissus, à la suite d’une commande annulée, la société se convertit en société de style. Elle fabrique au début des tuniques indiennes aux couleurs vives et aux décorations hippies puis passe rapidement à d’autres produits allant jusqu’à fabriquer des veste en mouton de turquie : des moumoutes ! C’était top pour aller à Woodstock écouter Hendrix! C’était l’époque du « Cash and Carry », les clients achetaient le matin pour revendre l’après-midi.

Rapidement les clients affluent dans le petit local du 4 rue du Faubourg Poissonnière, les Galeries Lafayette, mais aussi certains vendeurs célèbres du Marché aux Puces de St Ouen, l’Indien ça vous dit quelque chose ? Et quelques débutants se croiseront qui deviendront célèbres, les frères Marciano, un certain Max Azria, Roland Beaumanoir, Etam, Armand Thierry et d’autres qui créeront plus tard des chaînes célèbres, des Camaieux, Kiabi, Cache-Cache, Guess. Les concurrents étaient souvent des amis, dont Mayagor, avec M et Me Roumanoff (parents d’Anne). A cette date, téléphoner en asie était une aventure, c’était l’ère du telex, qui crépitait au fond du petit bureau de René, et qui passait des commandes au gré de la demande.

Dans les années 80 les chaînes de distributions se forment et leur taille va leur permettre de se passer de fournisseur. Derhy se transforme alors en une société de création. Yvette et René Derhy s’entourent de stylistes, et partent faire des collections et mettre au point leur modèles. Claudie Pierlot fera partie des premières stylistes de René Derhy avant de prendre son indépendance, associée avec René Derhy dont elle restera proche jusqu’à sa vente en février dernier au groupe Maje/Sandro. Les années 80 vont être marquées par l’éclosion de la véritable personnalité de René Derhy qui abandonne l’homme et crée un style ultra-féminin romantique ethnique, souvent travaillé de broderies, perles, paillettes, donnant priorité à la création et au détail féminin et se positionnant à mi distance entre luxe et mass-market.

Les années 90 ont exploité cette tendance avec l’ouverture de magasins et le déploiement de collections d’hiver et d’été. Le modèle économique s’affine, les fournisseurs deviennent progressivement des partenaires, souvent des amis. Le nombre de stylistes augmente, certains stylistes réputés travaillent pour la marque, (parfois sans l’avouer publiquement). Enfin les campagnes de pub à la télé et dans le métro donnent à la marque son célèbre titre: « On t’a reconnu! René Derhy! ».

Claudie Fain rejoint la marque durant cette décennie, et , après un passage à vide vers les années 1998, la marque redécolle après l’an 2000 modernisée grâce à un nouveau style, une logistique performante et sa présence internationale. Internet fait revivre l’époque « cash and carry » du début en ouvrant un show-room virtuel réservé aux professionnels. La marque renaît à nouveau, redémarre et repart, portée par son ADN anti-conformiste et sa créativité, qui continue de la distinguer dans un monde désormais globalisé. Bon anniversaire René Derhy!

Cet été notre dressing signé Derhy entre en mode brillant.

metallique-ok

Le message à retenir

Doré et argenté sortent surtout le jour en ville ou sur la plage et se portent donc en toute décontraction, l’air de rien. Comment adoucir ces étoffes clinquantes, de façon à les incorporer au quotidien et éviter l’ « effet armure » ? Suivez notre mode d’emploi
Continuer la lecture