Hommage à Andrée Putman

La styliste et architecte d’intérieur Andrée Putman est morte samedi à Paris à l’âge de 87 ans.

Issue d’une famille de grands intellectuels bourgeois, la jeune fille a failli devenir pianiste. A 19 ans, elle reçoit le premier prix d’harmonie du Conservatoire de Paris des mains du compositeur Francis Poulenc qui lui prédit alors une vie de recluse pour les dix ans à venir. Un sacrifice qu’elle ne peut accepter. Elle plaque la musique du jour au lendemain et devient coursier pour la revue de mode Femina. C’est seulement a 53 ans qu’elle crée son agence de design. A une époque où l’on se contentait d’assortir rideaux, canapés et papiers peints, elle révolutionne le monde de la déco et impose le blanc, le noir et le gris. On retiendra en autre l’aménagement de l’hotel Morgans à New York, celui des boutiques Yves Saint Laurent, Balenciaga, Karl Lagerfeld ou Guerlain. Mais aussi des bureaux parmi lesquels celui de Jack Lang en 1985. Andrée Putman incarnait le chic parisien contemporain.

Une réflexion au sujet de « Hommage à Andrée Putman »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *