Derhy passe en mode slave

055blog-01
Le look du mois. Novembre 2009. Un vent d’est souffle sur la collection cet hiver. L’atmosphère est aux couleurs vives, aux imprimés chatoyants et l’âme est à la fête. Petits conseils et sélection pour partir un peu en voyage vers les grandes steppes sibériennes tout en gardant un style folklo-chic !

055blog-02

DERHY ENTRE EN MODE SLAVE

Conseils

  • On assume le style babouchka: Les rouges et les oranges sont très présents. Les broderies et les imprimés cachemire ne jouent pas les seconds rôles.
  • On mélange les couleurs puissantes à des tons plus neutres comme le marron, le noir ou le marine.
  • Les accessoires restent sobres et discrets : une paire de bottes cavalières en cuir  marron et une besace en peau retournée feront l’affaire.
  • Une coiffure et un maquillage simples.

Sélection russe.

derhyBlouse Damnation. L’élégance slave pour femmes urbaines. On aime les broderies rouges délicatement qui s’associeront parfaitement avec un  jean brut.
Matières: 100% coton.


Blouse DerhyBlouse Calao. La pièce la plus folk du vestiaire. On aime l’équilibre entre les imprimés et les détails ethniques. Parfaite avec un slim noir et une paire de bottes. Matière: 100% coton.


derhyJupe Varenne. L’alternance noire/orange soulignée par ses galons dorés attireront les plus bohèmes. Idéale avec un pull (ou sous-pull) noir. Matière: 80% coton, 20% laine.


derhyManteau Tapenade. Vous serez séduites par son imprimé « tapisserie » rouge sourd. Parfait pour égayer vos basiques. Matière: 43% laine, 21% coton, 18% viscose, 18% polyester.


derhyRobe Manager. Chaude et colorée, elle comblera les plus frileuses. On aime sa grosse maille et sa coupe ultra-féminine. Matière: 67% acrylique, 26% alpaga, 7% laine.


derhyRobe Aerium. Celles qui osent pourront opter pour les imprimés cachemire en «all over». Un modèle unique pour toutes les filles éprises de contes féériques. Matière: 100% viscose.


derhyFoulard sandrine. Les accessoires aussi surfent sur la tendance. Entre imprimés et pompons l’heure est à l’opulence autour du cou (ou sur la tête).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *