Street Style: Color time!

Avouons qu’avec toutes ces couleurs ces filles illuminent le bitume et nous donnent une bonne raison de bannir (définitivement?) les manteaux noirs. Cet engouement coloré ferait-il écho à la morosité ambiante et à notre moral en berne? Surement…. La thérapie par la couleur existe! N’ayons plus peur de nous afficher en rose bonbon, rouge coquelicot ou vert gazon. Au contraire! Et que toutes celles qui pensent que ces couleurs fortes sont difficiles à assortir révisent leur jugement. En misant sur la subtilité du monochrome comme toutes ces modeuses on affronte le froid en couleur et avec le sourire!

Manteau ICI, 165€

Manteau IDENTITE: 160€

Manteau IDEOLOGIE, 170€

Fêtes sans robes!

Top HEBRIDES: 95€ et Veste EPITRE: 370€

Et si cette année on décidait de passer les fêtes autrement qu’en robes? Un top en dentelle, des strass, du noir, du doré et des accessoires clinquants peuvent faire autant d’effets. Comme chez Derhy on pense à toutes les femmes, on a décidé de vous proposer 3 alternatives à l’indispensable (c’est ce que l’on croyait) robe des fêtes.

1. Oubliez l’idée que le jean est à bannir pour les fêtes de fin d’année. Si il est noir (et surtout sans trous) et associé à un top strassé et à une fourrure noire il aura le privilège de vous donner une allure ultra modernel. Et comme on en a toutes un dans notre garde-robe on investit dans des pièces fortes (et parfois un peu plus chères) pour le haut. Pour les accessoires, des boots à paillettes, un sac bling bling et un make up charbonneux le rendront encore plus désirable!

Veste IMPACT: 135€, Jupe DINAN: 85€

Pour celles qui veulent montrer leurs gambettes, la jupe droite et la veste courte tombent à pic. On mise sur des détails féminins et précieux comme les broderies dorées, les maxi boutons et les bijoux dorés pour compléter cette tenue féminine, élégante et classique.

Pantalon FLUX: 70€, Top HERISSONHERE: 80€, Veste ILLICITE: 150€

Depuis quelques années la dentelle noire reste une valeur sûre pour les fêtes. Portée sur un top avec un pantalon noir et une belle paire d’escarpins et vous oublierez le stress du collant filé!

Tendance Parkas

IMPRIMÉS: Parkas CANNELLE: 100€, CANONNADE: 115€, CANOTAGE 140€, CANTAL: 155€       UNIS: Parkas CARNAVAL: 130€, CAPELAN: 115€, CAROLUS: 115€, CARACAS: 270€

Il est loin le temps où les doudounes s’enfilaient sans préoccupations fashion destinées aux virées en pleine nature (déserte de préférence pour être le moins vues possible) ou aux pistes enneigées. Une vêtement tout terrain mais … pas très féminin. Quelques ajustements et quelques détails féminins plus tard, la doudoune s’est emparée des pavés, adulées par les modeuses du monde entier et qualifiée de pièce urbaine, chic et féminine. Pour accompagner son ascension la grande famille de la Mode a troqué son nom contre celui de parka (plus chic lui aussi)! Imprimées ou unies, longues ou courtes avec ou sans capuche… il y a tellement de choix que l’on peut parfois s’y perdre. Féminine elle l’est à condition de la choisir avec une ceinture, imprimée ou avec un col en fourrure (voire les 3 en même temps). Tout est bon pour rendre sa parka d’hiver moins morose. Passée de vêtement de froid à vêtement de style on la porte avec une jupe droite ou une jupe patineuse, un jean ou un pantalon ajusté. Courte ou mi-longue mais jamais jusqu’aux pieds, on a chaud et on est stylé!

Repérés dans la presse

CLOSER: Manteau IDENTITE, 160€

Comme chaque semaine voici notre revue de presse. Trois pièces issues de notre collection AH 2014/2015 ont attiré l’oeil des rédactrices de mode.  On retiendra la charmante combinaison manteau droit et robe sixties présentée dans Closer (manteau marine + robe rouge), la capeline bohème version Faye Dunaway affichée dans le ELLE et notre fausse fourrure noire et beige, proposée dans Cosmopolitan, enfilée sur un tshirt rock avec des grandes bottes en daim qui pourrait facilement se retrouver sur le dos de Kate. Ces 3 pièces n’ont eu aucun mal à séduire ces 3 modeuses branchées. 3 pièces à shopper rapido pour finir l’année au chaud et….. en beauté!

ELLE: chapeau ODILON, 40€

COSMOPOLITAN: Manteau IDYLLE, 125€

L’hiver des blogueuses

Veste IENA: 160€

Nos trois plus fidèles blogueuses sont elles aussi passées en mode hivernal (à moins de s’exiler sous les tropiques ou d’hiberner jusqu’en avril elles n’ont pas vraiment le choix). Chacune à leur manière elles affrontent le froid avec style et nous offre au passage trois belles leçons de mode. Mahayanna opte pour un hiver complètement black et complètement rock en portant du noir des pieds à la tête. On aime le choix des collants rayés qui évite l’effet “bloc” sur l’ensemble de sa silhouette. De son côté MissGlamazone a craqué pour notre manteau tricolore et ne prend pas le risque de l’associer à une quatrième couleur (et elle a raison). Un choix pointu qui lui permet de passer d’un look basic à un look branché idéal aussi pour égayer les journées moroses de l’hiver. Prise d’assaut par le froid Une parenthèse de mode s’est enveloppée dans notre veste  en laine sèche noire. En l’accessoirisant d’une maxi écharpe imprimée, d’un baby bag et d’une paire de boots marrons, elle nous livre une version smart de la petite veste noire. Ici on adhère tous!

Manteau IDEOLOGIE: 170€

Veste IDIOME: 160€

Tendance Vintage

Robe Derhy vintage dans les rues de Hong Kong!

Les friperies n’ont jamais été autant prisées, les vide greniers sont devenus en quelques années LA sortie du dimanche et les visiteurs du salon du Vintage se bousculent un peu plus à chaque édition. A côté de cela les cours de tricot affichent complets et la pâtisserie devient l’activité préférée des français. A quoi est du cette fièvre pour le vintage et pour les activités longtemps qualifiées de « ringardes » ? Serait-ce pour contrebalancer notre ère numérique ? Un Imac oui mais à condition de lui associer du Formica ! Est-ce parce qu’en période de crise on a besoin de se rassurer en portant des vêtements d’une ère (en apparence) meilleure ? Notre société a certes besoin de se tranquilliser avec des vêtements anciens jugés authentiques et de qualité. Les adolescentes adorent passer des heures dans les greniers de leurs grands-mères et les femmes de 40 ans arpenter les rayons de Kiliwatch  à la recherche d’un pantalon en cuir taille haute ou d’une jupe tuyau. Et ce phénomène n’est pas exclusivement réservé à la France. Récemment nous avons croisé dans les rues de Hong Kong cette jeune fille ultra branchée avec l’un de nos modèles phares des années 90. Là bas on ne souffre pas de la crise mais de “néo-stalgie” (on se rassure avec des vêtements vintage pour oublier la technologie devenue trop présente). Ravis de constater l’engouement pour nos anciens modèles nous avons cherché à en savoir davantage. La belle nous a avoué qu’elle l’adorerait et qu’elle l’avait achetée plus de 3 fois son prix initial. Parce que le vintage a un prix ! Chez Derhy nous avons donc décidé de vous rassurer en rééditant d’anciens modèles au prix d’aujourd’hui !